FR | 3ème Colloque International

III COLLOQUE INTERNATIONAL LÉVINAS : AMOUR ET JUSTICE

                    FACULTÉ JESUIT DE PHILOSOPHIE                 

LE 26,27,28 OCTOBRE 2017

Amour et justice

Le III Colloque International Emmanuel Lévinas – « Amour et Justice » vise à renforcer les activités et les recherches menées par des membres du Cebel – Centre Brésilien d’études lévinassiennes et celles du GT Lévinas (Groupe d´Etudes Lévinas à l’ANPOF), ainsi que celles de plusieurs groupes de recherches promues par le CNPq et d´autres, le Colloque étant ouvert à tout étudiant, enseignant et chercheur sur Lévinas. Il s’agit d’un forum de discussion autour de la philosophie lévinassienne, en permettant la présentation des multiples lectures possibles du travail de Levinas pour un dialogue enrichissant. La discussion se concentre en particulier sur le thème de l’amour et de la justice, et sur des notions de subjectivité, langage, liberté et de l’éthique y liées.

Raisonnement

 « C’est dans la mesure où je n’ai pas seulement à répondre au Visage de l’autre homme, mais où à côté de lui, j’aborde le tiers, que la nécessité même de l’attitude théorique surgit. La rencontre d’Autrui est d’emblée ma responsabilité pour lui. La responsabilité pour le prochain qui est, sans doute, le nom sévère de ce qu’on appelle l’amour du prochain, amour sans Éros, charité, amour où le moment éthique domine le moment passionnel, l’amour sans concupiscence. (…) Là est la naissance du théorétique, là naît le souci de la justice qui est le fondement du théorétique. ” (Entre nous, p. 113)

Le souci de la justice est présent tout au long de l’œuvre de Levinas. Liée à l’éthique, la justice est une réponse à l’autre, mais aussi à l’Autre de l’Autre. D’une part, elle est liée à la fondation de l’État et de ses institutions, à la naissance de la philosophie, à l’arrivée du tiers. D’autre part, la justice est inhérente à la rencontre et à ce qui le concerne : la justice questionne, alors qu’elle représente d’emblée l’ontologie elle-même, la justice est calcul et mesure, mais ne peut pas se passer de la générosité infinie de l’éthique, de l’au-delà de l’être, de sa transcendance. La justice signifie dans le dit qui la dédit et la redit, toujours, indéfiniment, c’est langage. La justice se trouve dans la Loi sans que le juge puisse se dispenser de regarder et de voir le visage du jugé. La justice exige la sensibilité. Sans amour elle prend le risque de s’endurcir en lois inhumaines. Selon Levinas, le souci de la justice est déjà oeuvre d’amour. L’amour fonde la justice. Quelles seraient de nombreuses approches entre la justice et de l’amour, compte tenu des différentes façons dont elles se présentent dans l´œuvre de Levinas? Comment l’amour et la justice se rapportent les uns aux autres, et aussi à l’éthique?

Objectifs

1) Réunir des étudiants et des chercheurs sur la pensée lévinassienne pour diffuser les connaissances de la recherche qui se développent au Brésil et dans d’autres pays;

2) Rapprocher des groupes de recherches pour créer des conditions propices à l’échange de leurs production et renforcer des contacts ;

3) Diffuser la pensée d’Emmanuel Levinas à la communauté scientifique du Brésil et à d’autres pays.

THÈMES PRINCIPAUX

Nous proposons des présentations sur différentes approches qui soient liées au thème sur l’amour et/ou la justice, lesquelles, pour des raisons didactiques, pourraient être choisies parmi l’un des quatre domaines ci-dessous élus:

Axe 1 – Éthique et ontologie

Nous pouvons passer par l’ontologie lorsque nous pensons la relation entre l’éthique – qui, selon Levinas, inaugure le théorétique – et la justice, qui a sa source à partir de l’éthique. L’ontologie et l’éthique ont affaire avec la justice.  Dans ce contexte, nous pouvons constater des rapports entre : totalité et infini; justice et philosophie première; la face à face et le côte à côte; la vérité, la liberté et la conscience dans un contexte plus large qui s’ouvrirait entre  justice et amour. Le problème du mal se trouve dans une justice qui se fait aveugle, se dérobant du regard vers le Visage. Comment aborder le problème de l’ontologie et du mal à partir de la justice et de l’amour?

Des questions à traiter: le « il y a », l’insomnie, mais aussi la représentation, l’intentionnalité, la métaphysique, le désir, l’hospitalité, le visage, le temps, la mort, l’hypostase, l’être et l’évasion, le rapport entre la responsabilité éthique et infinie et la réponse mesurée en justice, et son rapport avec l’amour, pour nommer quelques thèmes y liés.

Axe 2: Subjectivité, Langage et Transcendance

L’éthique surgit comme l’une des notions les plus exigeantes de l’humanisme de l’autre homme. L’homme émerge comme don de soi, sujet assujetti, comme réponse immédiate et irréfléchie à d’autres, en tant qu’amour. La justice se met dans la relation à deux où, désormais, le tiers se fait participer. Né du souci du tiers, la justice est dit. Mais en se dé-disant et en se re-disant, elle se fait langage – langage de l’éthique de l’amour, qui devient juste devant le sujet éthique. Que se passe-t-il avec la subjectivité devant la justice? Comment parler de la transcendance entre la justice et l’éthique? Dans quelle mesure la transcendance s’engage avec l´amour, ou vice versa? Voici quelques questions lesquelles nous vous invitons à soulever.

D’autres questions à traiter: la constitution du sujet, le « me voici », le soi, l’identité, la phénoménologie, l’herméneutique, la récurrence, la substitution, la mémoire, la  communication, le dialogue, le témoignage, la sagesse, la responsabilité, la création, la signification de « Dieu » comme parole, le pardon, le mystère, la maternité, la paternité, la libération (spatiale, temporelle), la relation éthique intersubjective, l’ouverture à la sociabilité et à la justice, pour nommer quelques thèmes y liés.

Axe 3: L’érotique, la sensibilité et l’esthétique

La responsabilité a le nom de l’amour. Amour comme source éthique tournée vers Autrui, source de justice qui considère tous les autres de l’Autre. De différentes approches sur l’amour sont évoquées au long de l’œuvre de Levinas. L’érotique, la sensibilité et l’esthétique se rapportent avec l’éthique, la justice et l’amour. En ce sens, l’éthique et l’esthétique se trouvent intimement liés. Comment l’éthique pourrait aller au-delà de l’esthétique ? ou bien ne pouvait pas s’en passer, sans renoncer à la beauté? L’amour serait-il la beauté au-delà de la beauté?

Des questions à traiter: l’amour comme corps pour le corps de l’Autre, comme peau qui déchire laissant ses veines ouvertes, en sacrifice pour l’autre. De quelles façons le terme amour apparaît chez Levinas: i) comme philia, en introduisant un nouveau concept de philo-sophie – lequel, plus qu’en amour d’apprendre, signifie déjà dans un autre sens, mais le pas contraire, la sagesse de l’amour -, ii) amour comme miséricorde, la pauvreté d’un sujet qui se défait de soi-même lors de rencontre avec Autrui, iii) ou bien amour comme nudité d’Autrui qui inspire pardon?, iv) ou bien amour comme concupiscence du savoir qui se déplace vers une charnalité sans concupiscence?

Des questions à traiter: la corporéité, la fertilité, la joie, la musique, la poésie, la littérature, la proximité, la douleur, le toucher, la caresse, la fonction de l’art, le saint, le sacré, l’art de l’oblitération, la charnalité éthique comme unité entre le corps et l’âme, l’altérité du féminin, la philosophie du genre: le maternage, l’appartenance, la paternité; le tiers comme Don, l’ambivalence de la caresse et des gestes charnels, des aspects sur la concupiscence du savoir à la charnalité sans concupiscence, parmi d´autres sujets y liés.

Axe 4: Le visage, le tiers et la loi

Différentes notions de justice apparaissent dans « Totalité et Infini » et « Autrement qu’être». La justice se fait mesure et reste in-formée par éthique. L’amour et la loi, l’amour de la loi, l’amour pour l’Autre comme la responsabilité sont des thèmes qui s’alternent. Comment se lient-ils? Seraient-ils en mesure de se concilier? Nous proposons des travaux portant sur le lien entre l’interdire d’Autrui et l’interdiction; la relation entre l’État et l’éthique; entre l’égalité et la différence; entre le Dire éthique et le dit de la justice.

A partir de l’amour et la justice s’ouvre une série de questions et d’études sur la portée de la justice et sa direction: la justice en réponse à l’Autre, mais aussi à l’autre de l’autre qui est déjà dans le visage d’un autre homme; la justice qui dans «Totalité et infini » semble se confondre  avec l’éthique ; mais qui déjà dans « Autrement qu’être » semble distinguée. Y aurait-il une scission? – contradiction ou paradoxe? Quels problèmes y adviennent et quelles sont ses conséquences pour la pensée de Levinas?

Des questions qui peuvent être abordées: la prochain de mon prochain, la règle, l’égalité, la politique, la société, la différence, la politique, la normativité, la force, la pouvoir, la violence, l’étranger, la proximité, la paix, l’inégalité, l’esclavage, l’humanisme, l’universalité,la biopolitique, l’Etat, la culpabilité, le judaïsme, l’économie, le droit, le travail, et d’autres sujets y liés.

Sur l’enregistrement

La période d’inscription se déroule du 1er Avril jusqu’au 25 Octobre (un jour avant l´ouverture du séminaire). Les participants étrangers doivent s´inscrire le plutôt possible. Il est possible seulement aux étrangers de faire le paiement le 26 octobre 2017, personnellement, sur place, en espèce – soit en Reais- R$, monnaie locale. Les participants étrangers peuvent demander des informations plus spécifiques  en écrivant à gtlevinas@gmail.com  Le comité d’organisation pourra fournir, en cas de doute, les instructions d’inscription et de paiement et toute autre information complémentaire concernante souhaitée par le candidat.

Sur les suomissions

Les étudiants et les chercheurs universitaires qui souhaitent présenter leurs textes au  Colloque doivent envoyer un RÉSUMÉ, et attendre ensuite le résultat de l’analyse de la coordination de l’événement. Le thème de la communication ne doit porter que l’un sur les quatre thèmes énumérés ci-dessus, figurant dans le menu de l’atelier. Les THÈMES PRINCIPAUX constitueront les séances où les discussions et les communications auront lieu.

IMPORTANT: L’inscription pour l’événement a droit à un (1) communication une fois qu’elle soit approuvée par le Comité scientifique.

Por l’autres informations cliquez ici.